CDN

Hébergements, Voyage, Loisirs

Auteur : Bettina

Les cafés Moka d’Éthiopie

L’Éthiopie est aujourd’hui le cinquième plus gros producteur de café, et elle occupe une place importante dans le cœur des amateurs de café. Connue pour être le berceau de cette boisson chaude, les caféiers poussent naturellement depuis des milliers d’années et dans des conditions climatiques idéales pour permettre leurs évolutions.  L’Éthiopie est riche de variétés de terroirs mais aussi de savoir-faire, et produits les cafés Moka dont la réputation n’est plus à faire. 

Du fait de son histoire, la caféiculture occupe une place importante dans la société mais aussi la culture éthiopienne. Ainsi 50 à 60% de la production du pays est exportée, alors que généralement la proportion est plus importante dans les autres pays producteurs. En effet, le café va être consommé au cours de cérémonies qui tiennent un rôle central dans la vie sociale des communautés éthiopiennes.

Vous pourrez retrouver tous les cafés éthiopiens chez des torréfacteurs professionnels comme Cafés Miguel.

Le berceau de l’Arabica et ses siècles de caféiculture

Le café Moka tient son nom du port yéménite de Mocha, d’où il était exporté à destination de l’Europe notamment. Les premières traces confirmées de consommation de café en tant que boisson, après avoir été grillé et moulu, datent environ du 15ème siècle.

Des écrits ont pu attester de la connaissance du café par des moines soufis au Yémen, qui utilisaient cette boisson pour garder l’esprit éveillé. Néanmoins, on suppose que le café était connu en Éthiopie depuis au moins le 8ème siècle voir même le 5ème siècle par les paysans du Sud-Ouest du pays. La légende veut d’ailleurs que ce soit un berger d’Abyssinie – actuellement l’Éthiopie – qui en premier l’idée de torréfier du café après avoir vu que ses chèvres semblaient réveillées après en avoir mangé. 

Malgré de nombreux récits et de nombreuses légendes, l’origine du café n’est pas totalement claire, même si elle est généralement attribuée au royaume de Kaffe dans le Sud de l’Éthiopie. Ainsi, on suppose que l’Arabica est originaire de cette région, même s’il s’est répandu rapidement dans la péninsule arabique et le reste du monde par la suite. L’Éthiopie en tant que berceau du café a permis la pérennité de la caféiculture. En effet, l’ensemble des cafés d’Arabica cultivés dans le monde possède une diversité génétique qui rend la variété fragile et vulnérable. Mais grâce au climat et aux chercheurs dans les années 1960, de nouvelles variétés vont être découvertes et exportées afin d’augmenter la diversité des cultures mais aussi leurs qualités.

Avec ses 5 000 variétés de café, l’Éthiopie s’est imposée comme un acteur-clé dans la production du café, malgré une exportation moindre du fait d’une forte consommation locale.

Un pays plein de saveurs et de terroirs

Sous le terme de café Moka d’Éthiopie, on regroupe plusieurs terroirs aux caractéristiques toutes différentes tant au niveau des goûts que des méthodes de récoltes et de préparations. Les amateurs de café reconnaîtront notamment le Moka Sidamo, le Moka Harrar ou encore Yrgacheffe mais il en existe bien d’autres : Lekempti, Kochere, Guji, ou encore Djimmah. Au-delà de la différence des terroirs, on distingue deux méthodes de préparation du café : le lavage et le séchage. La méthode considérée comme la plus noble reste le lavage puisqu’il consiste à retirer la pulpe du fruit et les enveloppes qui entourent la graine en plongeant le fruit entier dans l’eau. 

La deuxième méthode consiste à laisser sécher les cerises au soleil jusqu’à ce que la pulpe flétrisse et tombe d’elle-même. Ainsi elle permet d’avoir un café riche en saveurs avec des notes de fruits sauvages marquées pouvant rappeler le vin ou certaines boissons fermentées. La région de Djimmah produit des cafés corsés, appréciés de ceux qui aiment le café puissant et tonique. Et la région de Guji, dont les cafés sont réputés pour leur douceur et leurs notes florales, au corps semblable au goût du thé.

On peut alors en déduire que les cafés éthiopiens proposent un éventail de saveurs, de méthodes mais aussi de culture et de traitement qui permettent de convenir à tous les goûts des amateurs de café. 

Les secrets du café froid

Café froid, café glacé ou encore café frappé, ces boissons caféinées parent toutes les tables des coffee shops du monde entier à la venue des beaux jours. Les comptoirs délaissent les espressos pour proposer des boissons plus rafraîchissantes. Pour une tasse encore plus à votre goût, découvrez tous les secrets du café froid et tentez l’expérience chez vous.

Qu’est-ce que le café froid ?

Le café froid n’est autre que du café qui, au lieu d’être infusé avec de l’eau bouillante comme on le fait pour du thé, est infusé dans une grande quantité d’eau froide. Il ne s’agit donc pas d’un café chaud qui aurait été refroidi avec des glaçons, c’est un café qui a toujours été froid. De plus, le café froid est un boisson très rafraîchissante. On retrouve tous les arômes du café chaud classique, mais sans la chaleur qui va avec. Parfait en toutes saisons, le café froid est surtout très apprécié au printemps et à l’été, lorsque les températures commencent à grimper et que l’on cherche un peu de fraîcheur à l’ombre d’une terrasse, le café froid devient le meilleur allié pour un moment de relaxation bien mérité.

Retrouvez de bons conseils sur le café froid grâce aux torréfacteurs Cafés Miguel.

Comment faire du café froid chez soi ?

Tout d’abord, pour faire du café froid soi-même, il est important de choisir un bon café. En effet, plus le café aura du goût – et de préférence des saveurs qui vous plaisent – plus ces parfums se retrouveront dans le café froid. Pour faire du café froid, vous pouvez aussi bien utilisé du café en grain que que café moulu. Dans tous les cas, l’idée est de faire infuser le café, il faut donc que la mouture soit de qualité. Privilégiez une mouture assez épaisse pour que le café infuse bien. Avec une poudre trop fine, les goûts seront amoindris et l’infusion n’aura que peu de saveur, ce qui est dommage. Enfin, mieux vaut faire infuser du café dans de l’eau froide et rajouter des glaçons dans la tasse juste avant de boire que de faire infuser la mouture dans de l’eau chaude et la laisser refroidir. Infusé à froid, le café a plus de goût et est bien plus appréciable.

Café glacé, café frappé, quelles différences ?

Dans l’univers de la boisson froide caféinée, les appellations sont nombreuses. Pour savoir faire la différence entre un café froid, un café frappé et un café glacé, il faut parfois avoir les compétences d’un véritable barista. En réalité, le café froid est ce que l’on appelle dans le milieu le cold brew – infusé à froid en français. Les deux autres types de café sont quant à eux des cafés infusé à chaud, en somme, ce sont des cafés traditionnels qui sont ensuite refroidis. En ce qui concerne le café frappé, la recette est assez simple. Il suffit de de faire couler un espresso, pas trop amer de préférence, et de le laisser refroidir jusqu’à ce qu’il soit à température ambiante. Il faut ensuite le mettre dans un shaker avec de l’eau froide et des glaçons. On recommande de mettre un quart de café pour deux quarts d’eau. Enfin, pour le café glacé, il faut également un mixeur, du café et des glaçons, mais il faut y ajouter du lait et un peu de sucre en poudre. 

Retrouvez d’autres articles café comme que deviennent les capsules Nespresso, et des articles sur d’autres sujets comme un séjour au Vietnam !

Dormir à Barcelone : auberge de jeunesse, location ou hôtel ?

Vous partez en séjour à Barcelone ? C’est une excellente idée. La ville vous réserve de nombreuses surprises. En ce qui concerne l’hébergement, différentes options s’offrent à vous. Pour pouvez choisir de réserver un lit dans une des multiples auberges de jeunesse de la ville, mais vous pouvez aussi choisir de réserver une location à un particulier, comme c’est possible via des plateformes de type AirBnB. Sinon, vous pouvez enfin prendre une chambre dans un hôtel de Barcelone.

Dormir à Barcelone en auberge de jeunesse

Les auberges de jeunesse sont une option très pratique lorsque l’on part en voyage à l’étranger. En effet, il existe des auberges de jeunesse de toutes sortes dans tous les pays. On en trouve sous forme de dortoirs mais aussi d’autres de standing, très cosy et modernes. Le grand avantage des auberges de jeunesse est que comparées aux chambres d’hôtels et aux locations d’appartement, les auberges de jeunesse sont bien meilleur marché. A Barcelone, la vie est plus chère que dans d’autres villes d’Espagne, cependant, à côté du prix de la vie en France, cela reste particulièrement abordable. Aussi, en fonction du quartier dans lequel se trouve l’auberge, les prix de la nuitée peuvent varier mais globalement, il faut compter 20€ maximum pour un lit.

Retrouvez toutes les informations sur où dormir à Barcelone grâce à Virée Malin.

Dormir à Barcelone en location type AirBnB

Depuis quelques années déjà, les locations de vacances entre particuliers ont la côte. Moins chères qu’une nuit à l’hôtel et plus intimistes que les auberges de jeunesse, les locations entre particuliers sont idéales. Parfaitement adaptées à tous les séjours, que ce soit pour un déplacement professionnel, un week-end entre amis ou une semaine de vacances en famille, cette option est aussi pratique que confortable. Grâce aux locations entre particuliers, vous pouvez vous sentir comme chez vous. L’appartement – ou la maison – est entièrement équipé, ce qui vous promet un bien-être sans pareil. En plus de cela, les locations sont idéales pour ressentir l’ambiance réelle d’un quartier et même d’un pays vécu de l’intérieur. Dans le Barri Gotic ou sur la Rambla, votre séjour prendra des airs très espagnols.

Dormir à Barcelone à l’hôtel

L’ultime possibilité pour loger à Barcelone reste de prendre une chambre d’hôtel. Dans l’hyper-centre de Barcelone, les hôtels de luxe sont nombreux, car les quartiers sont prisés. Cependant, il reste tout de même possible de trouver des établissements aux prix assez corrects, même en plein cœur de la capitale de Catalogne. Bien-sûr, plus les hôtels sont éloignés du centre-ville, plus les prix sont abordables. Néanmoins, il n’est pas nécessaire de sortir hors de Barcelone pour trouver une nuit d’hôtel bon marché. Dans tous les quartiers de la ville, des hôtels mêlant confort et praticité proposent des chambre aux tarifs accessibles. La petite astuce est de bien faire attention au prix des petits déjeuners. S’ils sont plutôt élevés, ne prenez pas cette option et laissez-vous tenter par un pâtisserie fraîchement préparée dans une boulangerie traditionnelle de la ville.

Visiter les quartiers de Rome

Rome est l’archétype parfait des villes latines. Des ruelles pavées étroites, des dédales de chemins, d’impasses et de places où savoir se repérer n’est pas toujours chose facile. Néanmoins, bien que nombreux, chaque quartier de Rome possède sa particularité et c’est ce qui fait la renommée mondiale de la ville. 

Les quartiers historiques : Colosseo et le Vieux Rome

Ces deux quartiers peuvent presque être regroupés en un seul tant ils sont marqués par l’histoire. En effet, le quartier du Colosseo et le quartier du Vieux Rome sont les deux places les plus importantes de la ville. C’est ici que se trouvent la majorité des visites et des activités touristiques, c’est en quelque sorte, le cœur de la ville de Rome, et ce autant autrefois qu’aujourd’hui. Le quartier du Colosseo abrite les plus grandes merveilles archéologiques de Rome comme le Forum et le Colisée. Quant au quartier du Vieux Rome, il est le propre de la Renaissance, avec sa piazza Navona, son Campo di Fiori et son célèbre Panthéon.

Le quartier bourgeois : North Center

Le quartier du nord de Rome est celui de la classe bourgeoise. Il s’est construit un peu plus tard que ses voisins du Vieux Rome et du Colosseo. L’ambiance y est plus pincée, plus classe et plus coquette et c’est pourquoi s’y promener – voire même pour y loger pour les plus chanceux – est idéal. Havre de paix bien plus calme que le cœur de la ville où l’effervescence des voyageurs est palpable, ce quartier est l’un des plus reposant de Rome. Flâner dans le quartier North Center entre la place d’Espagne et le parc Borghese promet un moment de détente dans la journée. Ensuite, direction les nombreux musées du quartier, où se trouvent le Musée Borghese ou encore le Musée d’Art Moderne, entre autres.

Consultez notre article dédié à l’organisation d’un séjour à Rome en cliquant ici.

Le quartier incontournable : Le Vatican

Plus qu’un quartier de Rome, le Vatican est pratiquement considéré comme en étant une ville à part entière. En effet, cet État-Cité est célèbre pour être la terre d’accueil de la résidence du pape. Très riche culturellement, le Vatican fait partie des incontournables lors d’un séjour en Italie. Les touristes du monde entier viennent saluer le haut clergé et s’émerveillent devant le lieu, emprunt d’histoire et d’une ambiance où règne la solennité. Le Vatican est particulièrement connu pour abriter la Basilique Saint-Pierre dans laquelle se trouve la Chapelle Sixtine. C’est au plafond de cette dernière que le maître Michel-Ange y a peint quelques unes de ses plus belles œuvres, dont notamment Le Jugement Dernier et La Création d’Adam.

Le quartier moderne : Modern Center

Particulièrement dynamique, le quartier moderne de Rome tourne autour de Termini, la gare de la ville. En développement constant, c’est souvent ici que logent les voyageurs car les prix des loyers et des chambres d’hôtel sont bien meilleur marché que ceux du centre-ville historique. Le quartier présente également un attrait culturel majeur puisque c’est ici que se trouvent la Fontaine de Trévi, mais également plusieurs musées. Le Musée d’Art Contemporain Macro de la ville y est caché, tout comme le Palazzo Massimo, le Palazzo Barberini ou encore le Musée National.

Combien des 55 millions de dosettes de cafés jetées chaque jour dans le monde sont recyclées par Nespresso ?

Depuis le début des années 2000, les dosettes de café n’ont cessé de conquérir le monde. Les ventes ont explosé et d’autres sociétés ont sauté sur la mine d’or des dosettes de café à côté du Nespresso original. Et ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Au fur et à mesure que la consommation augmentait, les dosettes de café se vendaient de plus en plus et cela n’est pas bon pour la planète.

Ces dernières sont faites en plastique. Il faut des centaines d’années aux capsules en plastique pour se décomposer. Lors de cette décomposition, les dosettes de café libèrent des gaz nocifs tels que du méthane. Certaines capsules sont faites d’aluminium et, bien qu’il s’agisse d’une ressource abondante, la production d’aluminium exige beaucoup d’énergie et devrait donc être réutilisée au lieu d’être enfouie dans un site où elles sont stockées afin de disparaître. 

En 2012, Nespresso avait vendu plus de 27 milliards de dosettes de café dans le monde, assez pour faire 30 fois le tour de l’équateur et ce n’est qu’une entreprise parmi tant d’autres.

De nombreuses entreprises ont vu cette catastrophe comme une opportunité et ont commencé à développer des méthodes écologiques de fabrication et d’élimination de ces capsules. 

Nespresso, en particulier, a introduit un système de recyclage pour ses dosettes en aluminium. Mais est-ce vraiment efficace ou s’agit-il simplement d’une solution ponctuelle à un problème beaucoup plus important ?

Achetez vos capsules Nespresso en ligne en cliquant ici.

Comment fonctionne le recyclage des capsules ?

Bien que les dosettes de café Nespresso soient fabriquées en aluminium, elles ne peuvent pas être recyclées par les méthodes conventionnelles car les installations de collecte ne sont pas équipées pour traiter des articles aussi petits. Alors, comment les recycler ?

Le recyclage des capsules en Australie

A l’origine, la seule façon de recycler une dosette de café Nespresso était de l’apporter dans une boutique Nespresso. Aujourd’hui, Nespresso s’est associé à Terracycle et à Toll Couriers pour améliorer l’accessibilité du programme. Vous pouvez maintenant déposer des dosettes de café chez certains fleuristes participants dans toute l’Australie. Il y a plus de 340 points de chute au pays. De là, les coursiers de Toll ramassent les dosettes jetées et les transportent à une installation de recyclage Nespresso où l’aluminium est transformé en dosettes de café ou en d’autres produits en aluminium. Si vous n’habitez pas à proximité d’un point de collecte, vous pouvez acheter des sacs de collecte en plastique spécifiques au bureau de poste et poster vos dosettes aux boutiques Nespresso.

Le recyclage des capsules aux États-Unis

Nespresso n’est plus partenaire de Terracycle aux Etats-Unis et le seul endroit où vous pouvez déposer physiquement vos dosettes est l’une des 45 boutiques Nespresso à travers le pays. Vous pouvez également commander un sac d’affranchissement UPS prépayé lorsque vous commandez vos dosettes, qui contient environ 200 capsules traditionnelles.

Le recyclage des capsules au Canada

Au Canada, il y a 19 points de collecte. En plus des Boutiques Nespresso, les dosettes peuvent également être apportées dans certains magasins Home Outfitters.

Visiter Barcelone, un séjour au cœur de l’Espagne

Barcelone est une ville particulièrement riche culturellement. Ses monuments racontent tous une petite partie de son histoire. La ville regorge d’anecdotes à découvrir et promet de plaire aussi bien aux familles, qu’aux amateurs d’art, aux amoureux ou encore aux reines et rois de la nuit.

La Sagrada Familia

Véritable monument emblématique de Barcelone, la Sagrada Familia est une cathédrale dont la construction a débuté en 1882. Son architecte, Antonio Gaudi, est célèbre pour ses réalisations toujours extraordinaires et aux formes souvent oniriques. Mais la particularité de la Sagrada Familia se cache dans son financement. En effet, c’est grâce aux dons et à l’aumône des quêtes que la cathédrale se monte. Aujourd’hui la cathédrale n’est toujours pas terminée. Elle attire malgré tout plus de 3 millions de visiteurs chaque année, qui sont émerveillés devant les détails sculptés imaginés par Gaudi.

Pour savoir où dormir à Barcelone, consultez l’article suivant : https://www.viree-malin.fr/guide-de-barcelone-logement-pension-visite/

La Rambla

Avenue la plus célèbre de la ville, la Rambla est l’artère de Barcelone. Cette longue rue relie deux places majeures de la ville : la place de Catalogne, et le port Vell où se trouve la statue de Christophe Colomb. La Rambla laisse une grande place aux piétons, ce qui la rend particulièrement agréable pour les promenades et le shopping. Impossible de ne pas passer par la Rambla lors d’un séjour à Barcelone. C’est là qu’on trouve des commerçants, des restaurants mais aussi des lieux culturels de la ville comme des musées et le désormais célèbre Marché de la Boqueria.

Le Marché de la Boqueria

De son vrai nom “le Marché Saint Joseph”, ou en catalan “el Mercat Sant Josep”, le plus connu des marchés de Barcelone est aujourd’hui plus communément appelé “le Marché de la Boqueria”. Longeant la Rambla, ce marché n’a pas grand chose de commun avec ceux de nos petits producteurs régionaux. A la Boqueria, on trouve des traiteurs qui proposent de déjeuner accoudé à leur comptoir mais surtout on trouve des quantités astronomiques de nourriture. Qu’il s’agisse de poissons frais empilés les uns sur les autres ou d’étales sur lesquels sont montés plusieurs étages de fruits et légumes frais, le Marché de la Boqueria est la promesse d’être dépaysé.

Organiser votre séjour à Barcelone grâce à notre article dédié en cliquant ici.

Le Parc Güell

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le parc Güell est, tout comme la Sagrada Familia, une oeuvre de l’architecte catalan Antonio Gaudi. Et bien que les arbres soient nombreux, ce qui est très agréable pour avoir un peu d’ombre lors des chaudes journées d’été, ce n’est pas la végétation qui fait la renommée du parc Güell. En effet, c’est le style des bordures et des maisons du parc qui intrigue. Construites dans des formes imaginaires si rondes qu’on pourrait presque les croire molles, les maisons sont recouvertes de mosaïque. Les petits carreaux de céramique multicolore donnent alors au parc des allures de pays magique où rêve et réalité se confondent.

© 2021 CDN