Terre mythique, l’Antarctique est pour nombre de voyageurs l’aventure d’une vie. Situé au bout du monde, le continent blanc est une destination coûteuse. En hiver, la glace et la nuit recouvrent la banquise. Il est donc quasiment impossible d’y aller à cette période de l’année. Accessible pendant l’été austral, on s’y rend en avion ou en bateau. Chaque année, seul un nombre réduit de privilégiés a la chance de découvrir les terres australes.

Pour préparer au mieux votre voyage en Antarctique, découvrez toutes les solutions pour se rendre sur le continent.

La croisière classique

Sur un immense paquebot, partez en croisière autour de l’Amérique du Sud, du continent américain ou même en tour du monde. Selon la croisière choisie, vous ferez un passage éclair en Antarctique.

 Depuis le navire, vous apercevrez les glaciers du continent blanc. La taille des bateaux ne leur permettant pas d’accoster en Antarctique vous découvrirez l’immensité du continent depuis la mer. En choisissant cette option, vous frôlerez le continent sans y mettre les pieds.

La croisière polaire en Antarctique

La façon la plus courante de faire un voyage en Antarctique est de partir en croisiere antarctique. Sur un bateau de taille moyenne et spécialement conçu pour naviguer en zones polaires, vous vous aventurerez au plus près des côtes du continent blanc.

Lorsque le temps le permet, vous débarquerez sur la banquise pour découvrir la faune locale. Pour préserver la nature australe, un nombre limité de touristes est autorisé à débarquer sur terre. Les visites se font donc en groupes restreints. Selon l’agence choisie, vous aurez la possibilité de faire du kayak, du ski, de camper sur le continent ou de nager dans les eaux australes.

Ces options ont généralement un coût supplémentaire et sont sujettes aux conditions météorologiques. Les expéditions polaires durent entre 10 jours et 3 semaines. La plupart des départs se font d’Ushuaïa en Argentine, de Punta Arenas au Chili, de Port Stanley dans les Malvines ou d’Invercargil en Nouvelle-Zélande.

Selon l’itinéraire, vous voguerez de la Terre de Feu jusqu’aux îles Malvines ou traverserez directement le Cap Horn pour atteindre l’Antarctique.

Le voilier

Pour les plus aventuriers, il est possible de rejoindre l’Antarctique en voilier. Cette solution n’est pas très courante et requiert de l’expérience en navigation. Sur de petits bateaux, vous rejoindrez le continent blanc depuis Ushuaïa en Argentine ou Punta Arenas au Chili. Ces deux villes de la Terre de Feu sont facilement accessibles en avion depuis les capitales Santiago du Chili et Buenos Aires (Argentine).

Cette expérience unique est l’une des solutions les plus onéreuses – mais également inoubliables – pour atteindre l’Antarctique.

Le bateau de ravitaillement

Le navire français Marion Dufresne II autorise un nombre restreint de touristes à monter à bord. Le départ s’effectue depuis l’île de La Réunion. Lors des quatre rotations annuelles, les voyageurs découvrent trois districts austraux : Amsterdam, Crozet et Kerguelen. Tous les deux ans est organisée une rotation dans les îles Eparses.

S’agissant d’un navire de ravitaillement, la mission principale du Marion Dufresne II est de transporter vivres et personnel jusqu’aux terres australes. Il ne s’agit donc pas d’une croisiere antarctique classique où le passager est prioritaire. Le nombre de places étant limité à 12 touristes maximum par rotation, il est conseillé de réserver votre place à bord du Marion Dufresne II avec anticipation.

L’avion

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe la possibilité de découvrir l’Antarctique en avion. Depuis les airs, admirez toute la blancheur du continent. Ce vol de quelques heures permet d’avoir une vue d’exception sur l’Antarctique. Tous les départs se font depuis l’Australie. Il est à noter que cette option ne permet pas de mettre pied à terre.